Nous sommes signataires de l’appel « POUR UN RASSEMBLEMENT ANTILIBERAL DE GAUCHE ET DES CANDIDATURES COMMUNES »

Publié le par Pierre FRITSCH

Nous sommes signataires de l’appel « POUR UN RASSEMBLEMENT ANTILIBERAL DE GAUCHE ET DES CANDIDATURES COMMUNES ».

Face à l’échec du processus devant conduire à une candidature unitaire pour l’élection présidentielle, chaque personne aura à se prononcer pour l’une ou l’autre des candidatures en présence, voire pour aucune, et nous respectons ces choix.

Pour autant, nous affirmons qu’il est nécessaire d’ouvrir des voies à une perspective politique pour les luttes sociales se situant sur la gauche de l’espace politique. Nous avons conscience que, dans le contexte de nos institutions, la recherche de candidatures unitaires est indispensable à l’ouverture d’une telle perspective politique. Ce sont les raisons pour lesquelles nous avons décidé de poursuivre la recherche de cette ouverture politique par la recherche d’une candidature unitaire à l’élection législative de juin 2007, dans notre espace de la première circonscription de la Drôme.

Dans cet esprit, nous mandatons un groupe de travail pluraliste qui, dans la transparence la plus complète, devra trouver et/ou créer les conditions interne et externe de cette possibilité d’une candidature qui nous soit commune. Ce groupe, nous le constituons d’individus des diverses sensibilités intellectuelles ou politiques dont nous provenons. Ce groupe a notamment pour mandat de se rapprocher des organisations se situant dans l’espace que nous voulons rassembler. Le rapprochement de ces organisations doit permettre d’ouvrir l’espace des possibles politiques et, partant, de candidatures titulaires et suppléantes possibles.

Ce groupe de travail agit dans la transparence la plus totale et rend compte très régulièrement de l’avancement des discussions, par l’intermédiaire de la liste de diffusion du CAUG Valence. Au terme du processus de construction, ce groupe propose au vote de l’Assemblée générale un ticket de deux candidatures. Le programme « ce que nous voulons » est celui de notre campagne. A ce titre, les diverses candidatures proposées par quelque personne ou organisation que ce soit s’inscrivent dans la stratégie nationale des candidatures de cet ordre.

Indissociablement, nos candidatures locales doivent également porter l’empreinte indiquant que notre programme national trouve également ses traductions dans des politiques locales. La construction de propositions locales se fait par une démocratie de proximité dont les différents comités antilibéraux de la circonscription sont les vecteurs.

Publié dans Collectif antilibéral

Commenter cet article