Communslamisme

Publié le par Pierre FRITSCH

Parmi la longue liste

des privilèges tombant le 4 août,

il y a la poésie-slam !

Le slam par tous et par toutes,

pour tous et pour toutes,

à chacun et chacune selon ses besoins,

de chacun et chacune selon ses moyens !

C'est le communslamisme dans tous les pays

Unissez-vous par l'Ardèche.

 

Dé-val-ons les pentes,

ra-val-ons nos servitudes de passage

et ne restons pas sages,

car comme l'a dit B2G,

après que d'autres ne l’ont pas dit

mais l’ont subie,

là où il y de la gégène y'a plus de plaisir.

C'est la révolution de nos rêves

chez ceux qui il n'y a même plus d’évolution.

Battons l'Alliandre tant qu'elle est chaude

de cette foule colorée, multiforme, pleine de vie et d'envie,

venue la pénétrer

pour une chaude soirée d'été.


Alors pour préparer cette soirée,

j’ai essayé de convaincre des invités

de venir slamer, de venir déclamer

leurs textes et au moins ceux impulsés par B2G.

C’est comme ça que je me suis lancé

Presque les yeux fermés

Parce qu’un slam, moi aussi c’est mon premier.

 

Alors pour préparer cette soirée

J’ai aussi une copine interpellée

Et je lui ai dit comme ça

Voilà ce que j’attends de toi :

 

Le plaisir d'entendre un texte de toi

Slamer par toi

Est un des plaisirs
Que je veux leur offrir
Rien à voir avec une épreuve
Ou des comptes à régler
Juste un petit texte qui émeuve
En échange d'une tente montée
Dans leur jardin ouvrier et paysan
Et parce que c'est pas tous les jours qu'on a 50 ans

 

 

Je ne sais pas si je l’ai convaincue

on verra bien si elle vient prendre place

En tout cas, je vous assure, ça peut se faire

Y’a pas besoin d’être un génie

Ne laissez pas votre sang de glace

A l’heure des révolutions il n’est plus temps de se taire.

 

Prenez

le papier

Que B2G

vous a donné

Et laissez

votre plume parler

 

Crachez votre verve

Et lancez vos verbes

Dont vous êtes le sujet

Sans être celui des rois

Que nous abattons

Parce que ne l’oublions pas

Cette soirée est nuit de révolution

Ennemie des rois,

ennui des bobos,

nuit de révolution

Plus les mots sont courts, plus ils sont bons

Publié dans Slam et poésie

Commenter cet article